Est ce que tu t’ai déjà posé la question : “pourquoi est-ce que je continue mes études aujourd’hui ?”

Cette question, j’ai dû me la poser un milliard de fois pendant ma scolarité ! Jamais sûr du métier que je voulais faire plus tard, j’admirais mes amis qui avaient une idée bien précise de leur futur métier.

la p'tite voie entreprendre

Si tu tombes sur cet article, c’est sûrement que tu te retrouves dans cette situation : partager entre continuer des études qui n’ont pas de sens pour toi et entreprendre quelque chose de mieux !

Dans cet article, je te parle un peu de mon histoire car je suis aussi passé par là ! De plus, je t’explique les raisons qui peuvent te donner envie d’entreprendre MAINTENANT. Je te donne aussi des astuces pour dépasser tes peurs, en apprendre plus sur l’entrepreunariat et commencer les démarches !

Pourquoi suis-je devenue blogueuse ?

Alors j’ai suivi cette envie, j’ai quitté mes études après 3 années qui m’ont beaucoup apporté, mais que j’étais très contente d’abandonner. Si je te parle de ce sujet, c’est que je l’ai vécu personnellement.

la p'tite voie entreprendre

Ne sachant pas dans quoi m’orienter, j’ai choisi la voie la plus large possible : un DUT de Gestion. C’est alors que je me suis retrouvé avec plein de personnes comme moi : perdus dans une voie générale avec des débouchés, super et après ? Après ces 2 années d’étude, j’ai continué par une année à l’étranger en DUETI.

J’étais tiraillé entre le choix de continuer mon parcours vers une école de commerce ou un IAE (ce que j’avais prévu depuis le début) et le choix de sortir du milieu scolaire pour enfin construire mon projet professionnel. En effet, pendant ces années , j’avais une certitude : je voulais entreprendre et me sentir utile.

Cette année à l’étranger m’a justement permis de faire le point sur mes envies pour le futur et sur les peurs qui m’empêchait de faire ce que j’avais envie de faire.

Au final, j’ai bel et bien décidé d’arrêter mes études pour me consacrer à un nouveau projet : aider les autres à ma manière ! J’ai donc créé ce blog afin d’aider des étudiants ou jeunes adultes à trouver la voie qui a le plus de sens pour eux.

la p'tite voie entreprendre

Ce choix n’a pas été simple à faire comme tu peux l’imaginer ! Voici les raisons qui m’ont convaincu de faire ce choix, mais également, les peurs qui m’ont freiné…

Arrêter ou ne pas arrêter ses études pour entreprendre , telle est la question

Les raisons pour stopper ses études et entreprendre

Etudes = perte de temps et d’argent

La première raison qui m’a convaincu de mettre fin à mon parcours scolaire, c’est la quantité d’argent et de temps que j’aurais perdu si j’avais continué mes études ! Pourquoi ?

la p'tite voie entreprendrePremièrement, parce que les étudiants qui étaient dans ma filière ont quasiment tous fini en IAE ou en école de commerce. Sachant qu’une école de commerce c’est 30 000 euros et que même si un IAE est gratuit, il faut quand même vivre pendant 3 ans sans rien gagner !

Deuxièmement, parce que j’avais l’impression que j’allais perdre mon temps à étudier les mêmes choses que pendant mes 2 premières années d’études ! En effet, je me suis beaucoup renseigné et pas mal de personnes m’ont dit que la qualité des cours en école de commerce ou en IAE n’était pas à la hauteur. J’aurais donc perdu 2 ou 3 ans de ma vie pour apprendre ou approfondir les mêmes choses que j’avais apprises en seulement 2 ans !

Diplôme inutile

Après une année d’expérience en alternance dans une entreprise, j’ai bien compris que le salariat n’était pas fait pour moi ! Alors, à quoi bon avoir un master si mon objectif était d’entreprendre ?

la p'tite voie entreprendreJ’ai beaucoup hésité sur ce point, car en France, on accorde beaucoup d’importance au diplôme ! Le diplôme rassure sur sa légitimité, donne un statut, il est un moyen de comparaison reconnu et valorisé.

Après beaucoup de réflexion, j’ai compris d’un entrepreneur diplômé valait beaucoup moins qu’un entrepreneur avec de l’expérience ! De plus, j’ai vraiment eu un déclic lorsque j’ai su que seulement 30% des entrepreneurs été issu de masters ou de doctorats.

la p'tite voie entreprendre

la p'tite voie entreprendreL’avantage d’être jeune pour entreprendre

Entreprendre nécessite une certaine prise de risque, c’est inévitable ! C’est pour cela qu’à 18,20 ou 25 ans, c’est le moment idéal pour entreprendre. Tu n’as rien à perdre, car tu n’es pas encore engagé dans un crédit ou dans un travail et tu n’as pas d’enfant à charge.

De plus pour entreprendre, il vaut mieux être optimiste et bonne nouvelle, quand tu es jeune, tu débordes d’optimisme, alors qu’est ce que tu attends ?

Les freins qui t’empêchent de franchir le pas

Malgré toutes ces raisons, il est très difficile de dépasser ses peurs ! Parce qu’entreprendre veut dire “risque” ou “sortie de zone de confort” et pour cause… Voici quelques raisons qui m’ont vraiment fait douter :

Peur de manquer d’argent

la p'tite voie entreprendreJ’avais l’impression que pour entreprendre, il fallait nécessairement passer par la case “prêt bancaire” ou en tout cas, qu’il fallait forcément investir beaucoup d’argent !

J’ai vite dépassé cette peur lorsque j’ai compris qu’il était possible de débuter à entreprendre avec presque rien : une idée et du travail suffisaient !

 

Si toi aussi cette peur t’empêche de te lancer, renseigne-toi sur la méthode de “Lean Start-up” qui te permet de commencer à entreprendre sans investir beaucoup d’argent dans un premier temps. Tu testes le business avant d’investir ce qui permet de réduire considérablement les risques d’échec !

De plus, tu peux te renseigner sur les différentes méthodes d’entreprendre sur le web puisque cela te demande très peu d’investissement de départ. Le seul investissement utile et assez onéreux est une formation. J’ai moi-même investi dans la formation Blogueur Pro d’Olivier Roland afin de me former à la création de blogs.

Peur de manquer de légitimité

la p'tite voie entreprendre“Qui es-tu pour vendre des produits ou des services à quelqu’un ?”, cette phrase me hante depuis que je m’intéresse à l’entrepreneuriat !

Elle te posera sûrement beaucoup de tourments si tu manques de confiance en toi et que tu ne considères pas avoir l’âge, l’expérience ou le diplôme pour entreprendre dans un domaine.

Le syndrome de l’imposteur est très connu des entrepreneurs, même pour les plus expérimentés et les plus âgés ! La question de légitimité ne se règle pas avec l’âge, avec un diplôme ou avec des années d’expérience. Tu as simplement besoin de croire sincèrement en ta valeur !

Qu’est-ce qui fait que les gens feront appel à toi plus qu’à un autre ? Qu’est-ce qui te différencie ? Tu as sûrement des forces (et des faiblesses bien sûr), mais pour la question de légitimité, tu dois te concentrer sur tes forces et te les répéter sans arrêt ! S’il le faut, affiche tes forces au mur pour te les rappeler…

Peur du risque

Comme je te disais, entreprendre est une prise de risque, car tu ne dépends de personnes, tu n’as aucune assurance que cela va marcher et tu es souvent seul au début !

la p'tite voie entreprendre

Cette peur du risque est tout à fait normale, tout entrepreneur a déjà vécu cette situation et la vivra plusieurs fois dans sa vie professionnelle.

Pour dépasser cette peur, tu as besoin d’identifier ces risques et de t’imaginer le pire qui puisse se passer. Oui, ça paraît contradictoire, mais il est essentiel de savoir ce que tu veux éviter pour tout faire pour y arriver. C’est comme pour atteindre un objectif, plus tu identifies un objectif précisément et plus tu as de la chance de l’atteindre.

Ici, il s’agit de faire la liste de tes plus grandes peurs. Par exemple :
– “J’ai peur de ne pas pouvoir rembourser mon crédit”
– “J’ai peur mes parents me rejettent si je leur annonce que je veux quitter mes études”
– “J’ai peur de devoir me retrouver seul dans ce projet”

Ensuite, il faut que tu identifies tout ce que tu pourrais avoir si tu dépassais ces peurs. Par exemple :
– “Je pourrais être indépendant et travailler d’où je veux”
– “Je pourrais être plus heureux et me lever pour une cause qui en vaut la peine”
– “Je pourrais gagner ma vie correctement sans me tuer au travail et supporter un patron que je déteste”
Si tu te rends compte que la deuxième liste prévaut sur la deuxième, alors tu pourras plus facilement dépasser tes peurs.

Peur de la réaction de son entourage

“Je veux arrêter mes études pour entreprendre”, voici une phrase que peu de parents aimeraient entendre de leurs enfants…
En réponse, on nous rabâche des phrases comme : “Fait des études, tu auras plus le choix de ce que tu voudras faire”, “si tu n’es pas sûr, continue quand même, tu auras un boulot qui te permettra de bien vivre au moins”, etc.

la p'tite voie entreprendre

Soit tu as la chance d’avoir une famille ouverte sur le sujet, soit tu dois te battre pour faire accepter ton choix… J’ai eu la chance d’être dans le premier cas, mais si tu es dans deuxième cas, cela risque d’être compliqué. J’ai cependant quelques astuces à te donner pour faire mieux passer la pilule !

Pour commencer, tu dois bien te renseigner sur la matière en regardant des vidéos de personnes ayant réussi ou en lisant des articles sur des médias comme Maddyness ou sur les Echos Entrepreneur.

Tu peux aussi trouver des gens dans ta famille ou ton entourage qui pourrait faire valoir ta cause !

L’important, c’est que tu saches où tu veux aller pour pouvoir contrer les arguments des personnes qui ont peur pour toi ! Tu ne dois pas laisser la peur des autres t’envahir et pour cela, tu dois être sûr de ton projet sinon, le moindre doute te fera relâcher ta garde. Ne perds pas d’esprit ton objectif et fait en sorte de l’atteindre quitte à mettre un peu de distance avec ta famille ou tes amis.

la p'tite voie entreprendre

Ensuite, la chose la plus importante à faire c’est de rencontrer des personnes qui te ressemblent ! Ne reste pas seul dans cette situation sinon tu risques d’être tenté de faire demi-tour… Participe à des rencontres où se trouvent les entrepreneurs de ta ville, va travailler de temps en temps dans des espaces de coworking pour aller rencontrer ces indépendants. Ils t’ouvriront beaucoup de portes et te feront découvrir leur monde, tu te sentiras moins seul et tu commenceras à leur ressembler de plus en plus.

“Vous êtes la moyenne des 5 personnes avec lesquelles vous passez le plus de temps”. Jim Rohn

Maintenant que tu connais quelques raisons qui vont te motiver à entreprendre en dépassant tes peurs. Comment faire maintenant pour compléter ses recherches et commencer à entreprendre ?

Comment bien comprendre l’entrepreneuriat ?

Maintenant que j’ai un peu d’expérience dans ce domaine, je me rends compte que l’entrepreneuriat est une grande famille !
Une famille qui a des codes, des valeurs et des idées communs ! De plus, c’est une famille qui se soutient, car parfois on peut se sentir bien seul.

Le développement personnel : une valeur commune

Beaucoup d’entrepreneurs que j’ai rencontrés sont très sensibles à la question du développement personnel. Ils sont conscients que leur travail dépend de leur organisation et leur productivité. Ainsi, ils recherchent toujours à devenir meilleur pour eux-mêmes, mais aussi pour leur entourage.

la p'tite voie entreprendre

Pour cela, les entrepreneurs lisent beauuuuuucoup ! J’ai moi-même une bonne collection de livres de développement personnel. Voici une petite liste pour que tu puisses comprendre de quoi il s’agit. Ces livres sont très accessibles et valent largement leurs prix !

  • 7 habitudes des gens qui réalisent tout ce qu’ils entreprennent : ce livre est le premier que j’ai lu de la sorte et il a littéralement changé ma vision de la vie (personnelle ou professionnelle). Il est parfois un peu technique, mais très accessible avec des exemples assez concrets et il est très orienté “entrepreneuriat”. Je te conseille vivement de le lire, car c’est un livre à grande valeur ajoutée.
  • L’alchimiste : ce livre est très accessible, car il est sous forme de roman d’aventures avec des sous-entendus qui font référence à des idées de développement personnel. Ce livre m’a beaucoup aidé lorsque comme le personnage principal, j’étais en quête de sens dans ma vie.
  • 3 amis en quête de sagesse : j’ai lu ce livre un peu plus tard, mais il m’a tout autant changé la vie. J’ai compris grâce à ce livre que le développement personnel doit avant tout être vu à des fins altruistes : il faut être mieux personnellement pour donner aux autres de la bonne manière. C’est un livre plein de sagesse qui m’a permis de clarifier ma “mission de vie”.

Tu te rendras vite compte que le prix d’un livre est mille fois rentabilisé lorsqu’il te chamboule totalement et t’apprendre bien plus que tous tes cours de l’année ! Alors, n’hésite pas à investir dans ces livres que tu ne regretteras pas d’acheter ou alors je m’engage à te les rembourser si ils ne t’ont rien apporté.

Apprendre l’entrepreneuriat dans les livres

Comme tout bon entrepreneur, tu lieras des livres de business !
Lorsque tu quittes tes études pour entreprendre, tu dois comprendre que tu seras autonome désormais pour apprendre des choses. Ce n’est normalement pas un problème si tu es de nature curieuse ! Et pour cela, je te conseille de lire quelques bouquins comme :

  • Tout le monde n’a pas la chance de rater ses études : ce livre m’a définitivement convaincu d’arrêter mes études ! Dans ce livre de 500 pages, tu découvriras des centaines de techniques pour apprendre par tes propres moyens. Tu découvriras aussi les bases d’un business au service de sa vie (et non l’inverse). Je te conseille vraiment ce livre qui te montre le monde du travail d’un œil vraiment différent.

  • Le Personal MBA : le livre regroupe tout ce que tu es sensé savoir à la fin d’un MBA tout ça pour… 27€ ! C’est un condensé d’informations qui ont pour but de mieux comprendre la finance, le marketing et la gestion générale d’une entreprise. Alors si tu n’as pas la chance d’avoir fait des études de gestion ou pas l’argent pour faire un MBA, tu dois acheter ce livre !

Des entrepreneurs inspirants

Pour en savoir mieux sur l’entrepreneuriat et pour être sûr de se lancer, il n’y a rien de mieux que de trouver des témoignages inspirants d’entrepreneur qui font la même chose.

Avant de me lancer, je pensais que j’étais trop jeune et que personne ne m’écouterait ou ne considérerait mon travail. J’ai donc fait des recherches pour trouver des témoignages de jeunes ayant fait la même chose ! Je suis tombé sur le témoignage de David Laroche et de Antoine BM qui m’ont permis de me mettre un coup de pied au c*l.

Comment passer à l’action et quitter afin ses études ?

Maintenant que tu en sais un peu plus sur l’entrepreneuriat, on peut enfin commencer de parler sérieusement. Par où commencer ? Parce que quitter ses études pour entreprendre c’est  bien beau, mais ça ne va pas t’aider à vivre !

Lorsque je te parle de quitter tes études pour entreprendre, j’avoue exagéré un peu… Ce n’est pas la seule solution et ce n’est pas la solution appropriée pour tout le monde ! Alors voici un panel de solution que tu peux choisir en fonction de ton cas.

Créer sa boîte en parallèle de ses études

Ce qui est possible aujourd’hui et qui est vraiment valorisé, c’est de créer sa boîte à côté de ses études.
Certaines universités proposent même un service dédié à l’entrepreneuriat ou tu peux être accompagné dans ton projet et être conseillé par des mentors.

jeune entrepreneurTu as aussi la possibilité dans certains cas de substituer un stage de fin d’année par une période de travail où tu crées ton entreprise.

En tant que jeune entrepreneur, tu auras aussi accès à des aides financières comme l’ACCRE ou le statut de Jeune Entrepreneur Universitaire.

Je ne peux pas vraiment t’en dire plus sur cette option, car je n’ai pas fait ce choix. En effet,pour choisir cette option, il faut être prêt à investir son temps libre à son entreprise.

Si tu es comme moi et que tu ne te vois pas entreprendre en même temps que tes études voici une autre solution…

Quitter ses études en réduisant les risques

Économiser et travailler avant de partir

la p'tite voie entreprendreTu t’imagines peut-être que monter son entreprise ne se fait pas en claquant des doigts… Le processus est parfois assez long, car il nécessite une vraie étude de viabilité pour ne pas se lancer dans le brouillard complet.

C’est pour cela que tu as besoin de temps et donc d’argent pour te lancer et pour vivre en attendant de gagner quelque chose.
Pour cela, tu peux travailler et économiser à côté de tes études pour pouvoir te créer une réserve qui te servira à vivre pendant les premiers temps.

Monter son entreprise en étant chômeur

la p'tite voie entreprendreSi tu as réussi à travailler pendant tes études, en tant qu’alternant ou dans un petit job à côté, tu auras sûrement le droit à des allocations chômage. Tu peux utiliser ces droits pendant la phase de création de ton entreprise pour te donner plus de temps et te lancer !

De plus, étant au chômage, tu as de le droit à un accompagnement dans ta création d’entreprise alors n’hésite pas à demander les programmes Activ’Créa ou Nacre.

C’est l’option que j’ai choisi puisque j’avais le droit à 1 an de chômage. Je touche mes droits tous les mois, ce qui me permet vivre et créer ma boîte à côté.

Tu en sais plus sur les options que tu as pour entreprendre pendant ou après tes études, mais tu ne sais pas vraiment par quoi commencer… Et c’est normal, l’idée est souvent la chose la plus compliquée à trouver !

Poser les premières pierres

Comment savoir dans quoi tu veux entreprendre ? C’est bien beau de vouloir quitter ses études, mais pour faire quoi ensuite ?
Pour cela, tu vas devoir te poser beaucoup de questions… La première question que tu dois te poser c’est : qu’est ce que j’aime faire ?

la p'tite voie entreprendreIdentifie tes passions

Fais la liste de tes passions et de tes hobbies.
Par exemple, tu aimes faire de la photo, écrire, conseiller, créer, danser, faire de la musique, etc.

 

 

la p'tite voie entreprendreIdentifie tes talents

Ensuite, tu dois identifier tes forces, tes compétences, ce que tu as appris pendant tes cours ou en dehors !
Par exemple, tu sais maîtriser Photoshop, tu sais créer des objets, tu sais faire des vidéos…

 

 

la p'tite voie entreprendreLibère ton potentiel

Pour terminer, tu peux rassembler ces 2 listes et trouver des compétences qui sont en lien avec tes passions. Ensuite, fais une liste de toutes les idées de business que tu as.
Cette liste d’idées est importante à écrire, car ce sont des idées qui te motiveront vraiment à entreprendre et qui correspondront à tes envies.

 

la p'tite voie entreprendreIdentifie des opportunités de marché

La dernière étape, c’est l’étude de marché.
Reprends ta liste d’idées et compare-les sur le marché en fonction de différents critères. Note ces critères de 0 à 10 et sélectionne tes idées qui auront les notes les plus élevées et donc le plus de potentiel. Voici ces 10 critères, pour en savoir plus, je te conseille d’acheter le livre “Le Personal MBA” de Josh Kaufman :

  • L’urgence
  • La taille de marché
  • Le prix possible
  • Le coût d’acquisition d’un client
  • Le coût pour délivrer la valeur
  • L’originalité de l’offre
  • La rapidité de mise sur le marché
  • L’investissement initial
  • Le potentiel de ventes additionnelles
  • Le potentiel de persistance

Maintenant tu sais tout sur “Comment arrêter ses études pour entreprendre” ! J’espère que cet article t’a plu et t’as peut-être créé un déclic. Si c’est le cas, n’hésite pas à le partager autour de toi surtout sur les réseaux sociaux Winking smile

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 1
    Partage

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer le menu